lundi 23 décembre 2013

Un Paradis trompeur de Henning Mankell




Henning Mankell
Seuil, 2013
373 pages

Résumé : Le froid et la misère ont marqué l'enfance de Hanna Renström dans un hameau au nord de la Suède. En avril 1904, à l'âge de 18 ans, elle s'embarque sur un vapeur en partancepour l'Australie dans l'espoir d'une vie meilleure. Pourtant aucune de ses attentes, de ses craintes ne la prépare à un tel destin.


Mon avis



C’est avec un grand plaisir que l’on suit l’itinéraire incroyable d’Hanna sur presque deux ans : 1904-1905. Hanna a quitté la Suède dans des conditions particulières pour se retrouver au Mozambique après un voyage en bateau tout aussi particulier (elle se marie à bord et son mari meurt sur le navire). Dans la vie d’Hanna tout est singulier (elle va se marier avec un propriétaire de bordel qui ne tardera pas à mourir) et c’est ce qui la rend attachante.
La vie au Mozambique, au début du XXème siècle, est particulièrement difficile. Les rapports entre les noirs et les blancs (portugais en l’occurrence) sont des rapports de haine, mais de haine tenace et extrêmement forte. Hanna va découvrir se monde terrifiant et petit à petit prendre fait et cause pour la population noire. Elle va se mettre à dos la population blanche qui ne respecte nullement l’Homme noir.

Quant aux personnages qui sont très nombreux, voici les plus marquants :
Hanna, au Mozambique, devient propriétaire d’un bordel. Elle respecte ses prostituées ; elle les paye bien ; et cela est très mal vu par la population blanche.
Pedro est éleveur de chien de garde pour la population blanche. Il élève des chiens blancs qu’il entraîne à se jeter sur les noirs dés qu’ils en voient un. Cela donne la hauteur de la haine entre les blancs et les noirs.
Le troisième personnage se nomme Carlos et c’est un singe en partie domestiqué et habillé d’une livrée blanche. Ce personnage a un rôle très important et très remarqué.
Mais, ce roman parle de nombreuses autres personnes : les deux maris blancs d’Hanna, son amant noir, les prostituées noires…

Tout au long du roman Hanna est tourmentée par le souvenir de son premier mari, son premier amour.

En conclusion : Hanna est une jeune femme de vingt ans prise dans des tourments mentaux inimaginables sur la haine entre noirs et blancs.



Ma note : 8/10





http://p7.storage.canalblog.com/73/28/870988/85576429.jpg

Idée n°14 : ce qu'on voit le matin quand on se lève (en Afrique...)


http://storage.canalblog.com/70/36/870988/85479325.jpg


17/206
Suéde


C'est lundi que lisez-vous ? #31


 

Cette semaine, j'ai lu...


Roman très très noir, mais pas mal du tout



Tout juste commencé

Aujourd'hui, je lis...




Je poursuis, mais je mettrai un peu de temps (plus de 900 p.)
(et en plus il est lourd !!!)

En parallèle, je lirai...


et
Je ne l'aurai que le 27 décembre !!!


Et vous, que lisez-vous ?
Toute la récap, ici, chez Galléane

lundi 16 décembre 2013

C'est lundi, que lisez-vous ? #30



 

Cette semaine, j'ai lu...


Passionnant !!!

Aujourd'hui, je commence...



Ensuite, je lirai...


La première partie, pour m'avancer sur la LC du 2 février


Et vous, que lisez-vous ?
Toute la récap, ici, chez Galléane

vendredi 13 décembre 2013

La Lettre à Helga de Bergsveinn Birgisson


Bergsveinn Birgisson
Zulma, 2013
131 pages

Résumé : « Mon neveu Marteinn est venu me chercher à la maison de retraite. Je vais passer le plus clair de l’été dans une chambre avec vue plongeante sur la ferme que vous habitiez jadis, Hallgrímur et toi. » Ainsi commence la réponse – combien tardive – de Bjarni Gíslason de Kolkustadir à sa chère Helga, la seule femme qu’il aima, aussi brièvement qu’ardemment, d’un amour impossible. Et c’est tout un monde qui se ravive : entre son élevage de moutons, les pêches solitaires, et sa charge de contrôleur du fourrage, on découvre l’âpre existence qui fut la sienne tout au long d’un monologue saisissant de vigueur. Car Bjarni Gíslason de Kolkustadir est un homme simple, taillé dans la lave, pétri de poésie et d'attention émerveillée à la nature sauvage. Ce beau et puissant roman se lit d’une traite, tant on est troublé par l’étrange confession amoureuse d’un éleveur de brebis islandais, d’un homme qui s’est lui-même spolié de l’amour de sa vie.



Mon avis



Ce roman est une longue lettre de Bjarni (90 ans) à Helga l'amour de sa vie.
Dans cette lettre le vieil homme décrit sa rencontre avec la jeune femme ainsi que leur amour et leur éloignement mutuel. Il raconte aussi d'où viennent les problèmes avec Unnur, sa femme tout juste décédée. Celle-ci ne pouvait avoir d'enfant et se fut un drame pour les deux personnes.  On y voit aussi la vie des paysans islandais sur l'ensemble du XXème siècle : la nécessité d'entraide entre chacun afin de pouvoir survivre dans ce froid intense. Il y a aussi de nombreuses références historiques. Le tout servit par une superbe écriture : poétique et douce.

Ma note : 8/10


http://storage.canalblog.com/70/36/870988/85479325.jpg


16/206

mercredi 11 décembre 2013

Réseau(x) tome 01 de Vincent Villeminot


Vincent Villeminot
Nathan, 2013
417 pages


Résumé : Sur les réseaux, tout le monde pense connaître tout le monde. Tout le monde aime, surveille, espionne tout le monde. Mais désormais, une guerre est déclenchée, sur le web et dans le monde réel. Et Sixie, 15 ans, est l'enjeu, le butin, le gibier de tous les combattants...


Mon avis





J’ai beaucoup aimé ce roman qui se déroule à une vitesse vertigineuse.

Le forum, le réseau social dont il est question dans ce roman est plutôt original. Il s’appelle My Dark Place. Les membres y postent leurs cauchemars…
A partir de là n’importe qui peut s’approprier les cauchemars de quelqu’un. Le site a une page diurne qui peut être vue par n’importe qui et une page nocturne où il faut être followers pour accéder, donc être accepté par la personne à qui appartient cette page.
Dans ce roman aux chapitres, paragraphes très courts nous suivons Sixie, 15 ans, qui fait des cauchemars terribles dont certains se révèlent prémonitoires. Des jeunes vont se servir de ces prémonitions pour nuire à Sixie et à d’autres personnes. Sixie est la cible de ces jeunes mais aussi de César, chef du PIFR (play it for real) dont le principe est de reconstituer une partie de jeu vidéo dans le monde réel. César est un garçon qui a du mal à réaliser dans quoi il entraîne ses camarades. César veut créer l’anarchie dans le but de venger son ami Antonio tué par des policiers italiens quelques années plus tôt.
Cependant Sixie peut compter sur l’aide de sa sœur Mathilide et de son ami Théo Chaplin qui, cependant, lui cache beaucoup de choses.
Sixie va rapidement devenir la victime de César et se retrouver face aux forces de l’ordre représentées par Funalli, vieux flic atteint d’un cancer et Alice, jeune flic qui vient de découvrir que son ex a poster sur My Dark Place, des photos d’elle en tenue d’Eve.

Tout ce petit monde va très vite se retrouver dépassé par les évènements.
Par le biais de ce roman, l’auteur dénonce les différentes personnes susceptibles de se cacher derrière un ou plusieurs pseudonymes sur les forums de la toile. Sur Internet, on ne peut pas faire confiance à tout le monde.


 8/10



lundi 9 décembre 2013

C'est lundi, que lisez-vous ? #29



 

Cette semaine, j'ai lu...



Petit livre sur le monde du parfum
 

Assez impressionnant !!!

Aujourd'hui, je lis...



Ensuite, je lirai...


ou 
La première partie, pour m'avancer sur la LC du 2 février


Et vous, que lisez-vous ?
Toute la récap, ici, chez Galléane

vendredi 6 décembre 2013

LC Meurtres pour rédemption





J'organise une nouvelle LC sur un roman de Karine Giébel 





Résumé


Si jeune, Marianne devrait être insouciante et rêver à l'avenir, des projets plein la tête. Mais son seul rêve, c'est la liberté. Car Marianne est en prison. Perpétuité pour cette meurtrière. Indomptable, incapable de maîtriser la violence qui est en elle, Marianne refuse de se soumettre, de se laisser briser par l'univers carcéral sans pitié où elle affronte la haine, les brimades, les coups, les humiliations. La tête haute, toujours. Elle s'évade parfois, grâce à la drogue qu'elle paye en nature, grâce aux romans qu'on lui laisse lire, grâce à ses souvenirs aussi. Grâce au bruit des trains, véritable invitation au voyage. Elle finit par apprendre l'amitié, la solidarité, et même... la passion. Mais sans aucun espoir de fuir cet enfer, hormis dans ses rêves les plus fous. Et puis un jour, l'inimaginable se produit. Une porte s'ouvre au parloir. Trois hommes, trois flics lui proposent un odieux marché, lui offrant une possibilité de quitter ce purgatoire. Mais en échange de sa liberté elle devra tuer pour eux. Des derniers meurtres à commettre… pour rédemption.



Venez nombreux !!!!!!!!!

Inscription sur Livraddict : ici


La Note verte de Jean-Claude Ellena



Jean-Claude Ellena
Wespieser, 2013
136 pages


Résumé : Claude Nael compose depuis vingt ans les parfums de la société Robert Gallot (toute ressemblance avec des personnages existant ou ayant existé serait bien entendu fortuite). Créateur exigeant et solitaire, il porte haut son art de l’éphémère. Alors même qu’il a déjà livré quelques litres du « féminin » dont la date de lancement est fixée, il se voit évincé par un jeune homme talentueux et pressé, tout disposé, lui, à se soumettre à des tests de marché et à suivre les tendances en innovant sans cesse.
Commence alors une course contre la montre pour trouver la « note verte » qui donnera à cette création sa profondeur et son mystère.


Mon avis



Ce petit livre est assez étonnant, non pas par le style littéraire (livre bien écrit mais sans plus), mais par le sujet traité : le monde du parfum et les mystères de la création de ces « chefs d’œuvre ». Nous entrons dans un monde qui, pour moi, est plutôt méconnu : ce court roman est emprunt de senteurs et de matières. Le sujet est traité avec beaucoup de douceur…

Nous entrons dans le monde du parfum de luxe avec ses exigences extrêmes en matière de création… Un parfum peut demander plusieurs années de travail, de tests avant d’obtenir un produit aboutit.
C’est ce que nous montre Jean-Claude Ellena, parfumeur de métier rattaché à la maison Hermès.
Dans ce roman, nous suivons Claude, soixante-dix ans environ et Nicolas qui entre tout juste dans le métier. Chacun a sa façon de travailler… Tous deux cherchent le même résultat. On voit leurs tâtonnements respectifs, et les différentes inspirations nécessaires à la création d’un parfum inoubliable.

En conclusion : court roman admirable par le sujet traité qui nous montre les difficultés créatives auxquelles sont confrontés les créateurs de parfum.



Ma note : 7/10

 

jeudi 5 décembre 2013

Bilan livresque # Novembre 2013



En novembre, j'ai lu...






  Danse noire de Nancy Huston  (abandon)
  Prodigy de Marie Lu
Faillir être flingué de Céline Minard
Juste une ombre de Karine Giébel
 Lignes de feu de Jeffery Deaver



Aujourd'hui, je lis... 


Réseau(x) de Vincent Villeminot




En décembre, je souhaiterai lire...

Puzzle de Franck Thilliez
La Note verte de Jean-Claude Ellena (lu le 2 décembre)
Commencer Le Passage de Justin Cronin



Quant aux challenges...

 

http://2.bp.blogspot.com/-qbczbkBJll4/UHv_JUPcBaI/AAAAAAAABZo/HGsq3sqikdA/s320/banni%C3%A8re1-challenge-2013.jpg

15/26

https://lh5.googleusercontent.com/-JcVcoBg6TUA/UH1sbjCNwuI/AAAAAAAADSI/qOTiNCRfzeo/s167/New%2520Pal%25202013.png

7/98

https://lh3.googleusercontent.com/-6XqymTZIDHQ/UJVfFscTTsI/AAAAAAAABx0/ggWXrL_5zIk/s900/ABC%2520Imaginaire%25202013%2520bis%2520copie.jpg

12/26

http://1.bp.blogspot.com/-rxWV7PGPJxA/UJZJc0PRgPI/AAAAAAAAD8M/WyPCuosZMkQ/s320/Challenge+-+IMAGINAIRE.jpg

32/36

http://p7.storage.canalblog.com/73/28/870988/85576429.jpg

23/170


lundi 2 décembre 2013

C'est lundi, que lisez-vous ? #28




 

Cette semaine, j'ai lu...


Polar très addictif
 

Aujourd'hui, je lis...

Petit livre sur le monde du parfum

Ensuite, je lirai...




Une fois n'est pas coutume, je ne sais pas trop...


Et vous, que lisez-vous ?
Toute la récap, ici, chez Galléane