jeudi 29 août 2013

Les Lumineuses de Lauren Beukes


Couverture Les lumineuses

Lauren Beukes
Presses de la cité, 2013
Collection Sang d'encres
376 pages


Résumé : 1931, Chicago.
Traqué par la police, Harper Curtis, un marginal violent, se réfugie dans une maison abandonnée. A l'intérieur, il a une vision. Des visages de femmes, auréolés de lumière, lui apparaissent. Il comprend qu'il doit les trouver... et les tuer. Dans sa transe, Harper découvre que grâce à cette demeure, il peut voyager dans le temps. Débute alors sa croisade meurtrière à travers le XXe siècle : années 1950, 1970, 1990... D'une décennie à l'autre, il sème la mort sur son passage, laissant en guise de signature des indices anachroniques sur le corps de ses victimes.
Mais l'une d'elles survit aux terribles blessures qu'il lui a infligées. Et va tout faire pour le retrouver.

Mon avis



Tout d'abord, il m'a été difficile de m'y retrouver entre les personnages et les différentes dates. En effet, le roman saute d'une date à l'autre sur une échelle de dates allant de 1929 à 1993. Chaque chapitre change de dates, de personnages... Chaque changement de chapitre entraîne une petite gymnastique du cerveau. On peut donc dire que la lecture n'est pas extrêmement facile.
De plus, je n'ai pas réussie à m'attacher aux deux principaux personnages. Harper, le tueur en série qui traverse le temps pour assouvir ses désirs ; Kirby, jeune fille apprentie journaliste traumatisée par l'agression qu'elle a subi il y a quelques mois et dont le seul but est d'attraper son agresseur envers et contre tous. Kirby est aidée par Dan, journaliste sportif, qui, lorsqu'il était aux homicides, avait couvert son agression.
Par contre, j'ai beaucoup aimé les relations entre Dan et Kirby ; relations hautes en couleur : à la fois tendues et pleines de complicités.
Le dernier chapitre laisse entrevoir le fait que l'histoire de cette étrange maison n'est pas finie.
Ce qui m'a le plus manqué dans ce roman, c'est les réponses à plusieurs questions : Comment la maison fait-elle pour voyager dans le temps ? D'où lui vient cet étrange pouvoir ? Pourquoi ces filles doivent-elles mourir ? Pourquoi les sauts dans le temps sont limités à l'intervalle 1929-1993 ?

En conclusion : ce roman est, pour moi, une petite déception.


http://1.bp.blogspot.com/-rxWV7PGPJxA/UJZJc0PRgPI/AAAAAAAAD8M/WyPCuosZMkQ/s320/Challenge+-+IMAGINAIRE.jpg


 21/36

http://storage.canalblog.com/70/36/870988/85479325.jpg 

15/206





mardi 27 août 2013

Le Testament des siècles de Henri Loevenbruck



Henri Loevenbruck
France Loisirs, 2005
416 pages

Résumé : Installé aux États-Unis depuis la mort de sa mère, Damien Louvel, scénariste d'une série télévisée à succès, doit rentrer en France à la suite du décès tragique de son père. Il découvre que celui-ci menait des recherches autour d'un mystérieux objet - la pierre de Iorden -, qui semblent lui avoir coûté la vie.
Aidé de Sophie, une journaliste dont il tombe amoureux, Damien décide de poursuivre les étranges investigations de son père, et se lance dans une course effrénée, de bibliothèques en sociétés secrètes, de Gordes à Londres et au coeur de Paris.

Traqués, menacés, Sophie et Damien n'auront de cesse de mettre au jour le plus vieux secret de l'Humanité : le dernier message laissé par le Christ. Mais à quel prix...



Mon avis




Au départ, ce roman n'est pas plus original que les autres romans à tendance ésotérique. Les principaux personnages sont à la recherche d'un message émit par le Christ en personne et oublié par le genre humain. Des indices pour trouver ce message sont cachées dans diverses oeuvres d'art.
Le début du roman est un peu lent... Il y a peu d'action. Nos héros, Damien et Sophie, cherchent les réponses à leurs questions dans les livres principalement, mais pas seulement. Damien et Sophie sont particulièrement attachants. Surtout Sophie avec son énergie débordante qui contraste avec l'attitude de Damien qui ne semble pas toujours réaliser ce qui se trame autour de lui. Ils seront aidés par un certain nombre de personnes : un vieil ami de Damien et sa famille, un garde du corps, une lesbienne agrégée de math et d'histoire de l'art qui vit en Angleterre, un curé et un horloger du sud de la France, un hacker... Je ferai un petit reproche à l'ensemble de ses personnages : ils acceptent, peut-être un petit peu trop facilement d'aider Damien et Sophie qui sont, finalement, des fugitifs au regard de la loi... Tout le monde les aide sans a priori.

Le style de l'auteur est plutôt accrocheur...

En conclusion : roman qui marque les débuts de Henri Loevenbruck, roman plutôt bien ficelé.


http://2.bp.blogspot.com/-qbczbkBJll4/UHv_JUPcBaI/AAAAAAAABZo/HGsq3sqikdA/s320/banni%C3%A8re1-challenge-2013.jpg

13/26

https://lh5.googleusercontent.com/-JcVcoBg6TUA/UH1sbjCNwuI/AAAAAAAADSI/qOTiNCRfzeo/s167/New%2520Pal%25202013.png

7/98

Les Rescapés du Styx de Jane Urquhart



Jane Urquhart
Des deux terres, 2007
471 pages

Résumé : Pris dans une tempête de neige, Andrew succombe. Jerome, jeune artiste venu s’isoler sur cette île du Nord canadien, trouve son cadavre emprisonné dans la glace et un an plus tard Sylvia, la compagne d’Andrew, veut comprendre cette disparition. Tous deux reconstituent les secrets de leur passé et l’histoire prodigieuse de la famille d’Andrew.




Mon avis




Malgré une qualité littéraire indéniable je n'ai pas réussi à apprécier ce roman.
J'ai trouvé l'histoire un peu mièvre et inintéressante.
Cependant, le style de l'auteur est magnifique ; c'est vraiment ce qui m'a poussé à aller au bout. L'écriture est très poétique. La nature tient une place importante...

En conclusion : par pour moi, mais peu plaire à d'autres lecteur.



http://p7.storage.canalblog.com/73/28/870988/85576429.jpg

19/170
idée n°148 : quelque chose en bois

http://2.bp.blogspot.com/-qbczbkBJll4/UHv_JUPcBaI/AAAAAAAABZo/HGsq3sqikdA/s320/banni%C3%A8re1-challenge-2013.jpg

12/26


lundi 26 août 2013

C'est lundi que lisez-vous ? #14




Cette semaine, j'ai lu...

Couverture Les étranges soeurs Wilcox, tome 1 : Les vampires de Londres Editions Gallimard  (Jeunesse) 2009
Plutôt bien
Couverture Les lumineuses Editions  2013
Difficile de rentrer dedans
Toujours aussi prenant
Pas mal
   

Aujourd'hui, je lis...

Couverture Les lumineuses Editions  2013
Plus on avance, plus c'est bien





Ensuite, je lirai...

Le livre et l'épée, tome 1 : La voie de la colère par Rouaud
Partenariat Babelio





Et vous, que lisez-vous ?

Toute la récap, ici, chez Galléane

vendredi 23 août 2013

Loup y es-tu ? de Henri Courtade


Couverture Loup, y es-tu ?


Henri Courtade
Mille saisons, 2010
344 pages

Résumé : Et si les êtres maléfiques des contes de notre enfance existaient réellement?
Sans doute ces créatures vampiriseraient-elles notre planète. Elles seraient de tous les génocides, manipuleraient les plus grands dictateurs. Bref, tapies dans l’ombre d’Hitler ou sous le feu des projecteurs des plateaux télé, elles auraient entre leurs mains expertes le devenir de l’humanité.
Sinistre tableau !
Si de tels êtres vivaient, il serait à souhaiter que leur alter ego bienfaisant existe également. Qu’en ce début du XXIe siècle, ces personnages merveilleux s’éveillent et décident de se battre.

Et alors, qui sait de quel côté la balance pencherait…



Mon avis



Roman original qui ressuscite les princesses et les méchantes reines des contes : La Belle au bois dormant, Cendrillon, Le Petit chaperon rouge, Blanche neige, et la belle-mère de Blanche neige. Il y a aussi deux des sept nains, le chasseur qui a sauvé Blanche neige et le Loup.
Les quatre princesses ont été mises en sommeil de diverses façon pendant des milliers d'année et une fée les ramène à la vie au début des années 2000 au grand dam de la Reine.
Chacun des personnages ont un nom différent qui, cependant, fait étrangement pensé à leur nom d'origine. Blanche neige s'appelle Albe Snösen, Cendrillon s'appelle Cindy...
Les nains au cours de leur longue vie vont subir des atrocités dû à leur aspect "différent".

Le roman en lui-même raconte le réveil des princesses et la lutte de la reine pour les détruire...  Les princesses sont aidées par les nains, le chasseur et une mystérieuse fée. La reine est aidé par le loup. Dans ce combat se joue la fin du monde tel qu'on le connait. La scène finale laisse entrevoir le fait que le combat n'est peut-être pas fini.
Tous les ingrédients des contes sont repris et mis à la sauce XXIème siècle.

Le style est agréable, on se laisse emporter. Le récit alterne présent, passé de chacun des protagonistes.

En conclusion : très bon roman qui rend plus moderne nos princesses de contes.


https://lh3.googleusercontent.com/-6XqymTZIDHQ/UJVfFscTTsI/AAAAAAAABx0/ggWXrL_5zIk/s900/ABC%2520Imaginaire%25202013%2520bis%2520copie.jpg

9/26

http://2.bp.blogspot.com/-qbczbkBJll4/UHv_JUPcBaI/AAAAAAAABZo/HGsq3sqikdA/s320/banni%C3%A8re1-challenge-2013.jpg

11/26

http://1.bp.blogspot.com/-rxWV7PGPJxA/UJZJc0PRgPI/AAAAAAAAD8M/WyPCuosZMkQ/s320/Challenge+-+IMAGINAIRE.jpg

20/36

https://lh5.googleusercontent.com/-JcVcoBg6TUA/UH1sbjCNwuI/AAAAAAAADSI/qOTiNCRfzeo/s167/New%2520Pal%25202013.png

6/98

http://p7.storage.canalblog.com/73/28/870988/85576429.jpg

18/170
idée n°142 : quelquechose avec des poils





mercredi 21 août 2013

Le Grand nez de Lilli Steinbeck de Heinrich Steinfest


Couverture Le Onzième pion / Le grand nez de Lilli Steinbeck


Heinrich Steinfest
Folio policier, 2013
444 pages


Résumé : Georg Stransky dîne tranquillement avec femme et enfant dans sa maison de banlieue lorsqu’un étrange projectile perturbe ce moment de paix : une pomme brise une vitre et finit sa course sous la table. Un incident vite oublié, si ce n’est qu’au matin, Georg a disparu. Pour Lilli Steinbeck, spécialiste des questions d’enlèvement, cette mise en scène n’est pas nouvelle. Sept hommes ont déjà disparu dans des circonstances similaires, avant d’être retrouvés morts aux quatre coins du monde, bien loin de leur Allemagne natale. Rien ne semble les relier, à part un passage à Athènes. C’est donc là que commence l’étrange enquête de Lilli Steinbeck, femme de pouvoir, attirante malgré son nez déformé, qui se couche tous les soirs à 21 h et fonctionne à l’intuition, dans la vie comme dans ses investigations.




Mon avis





Tout d'abord je remercie grandement Livraddict et les éditions Gallimard-Folio pour ce partenariat. J'ai vraiment adoré !!!

Ce roman est totalement loufoque, irréaliste. Le lecteur se laisse emporté avec un plaisir non dissimulé dans les méandres d'une "chasse à l'homme" improbable. D'un côté, une organisation chargée d'éliminer Georg, autrichien qui a mystérieusement disparu et qui est réapparu tout aussi mystérieusement à Sanaa. De l'autre côté, Lilli Steinbeck est chargée de ramener Georg chez lui sain et sauf. Mais, tout ceci n'est qu'un jeu aux règles précises. Un jeu entre les humains et les dieux grecs dans lequel les gentils et les méchants ne sont pas forcément ceux que l'on pense.
Dans ce roman, nous croisons des personnages singuliers. Tout d'abord, Lilli Steinbeck, policière autrichienne qui ne se laisse pas marcher sur les pieds et qui est affublée d'un nez difforme qui se présente comme une insulte à sa beauté naturelle. Mais elle aime son nez et elle ne veut pas y toucher sous aucun prétexte. Kallimachos, détective grec, souffrant de surpoids considérable et qui trouve le moyen de s'endormir sur le terrain. Georg, zoologue réputé, qui, au lieu de faire tout pour sauver sa peau, ne pense qu'à une chose aller sur une île où à été vu un dodo, alors que cette espèce d'oiseau est censée avoir disparu depuis très longtemps. On croise un mystérieux croupier, un restaurateur de tableaux et autres personnages particuliers.

Le final aussi est loufoque à souhait.

En conclusion : bon thriller pour lecteur à l'esprit ouvert.


17/170
idée n°66 : un nez



http://storage.canalblog.com/70/36/870988/85479325.jpg


14/26
Autriche

mardi 20 août 2013

Echarpe orange



J'ai mis a profit l'été pour me mettre au tricot.
Voici mon premier ouvrage

UNE ECHARPE



En ce moment je suis, à la fois, sur un bonnet et sur une écharpe



lundi 19 août 2013

C'est lundi, que lisez-vous ? #14




Cette semaine, j'ai lu...

 

Pas mal du tout...

Couverture Les mystères de la cinquième République, tome 1 : Trésor de guerre Editions  2013
Plutôt bien, sur fond de guerre d'Algérie

Couverture Le Onzième pion / Le grand nez de Lilli Steinbeck Editions  2013
Loufoque à souhait

 

Couverture Billy Bat, tome 04 Editions  2012
Mystère, mystère... Du bon Urasawa

 

Couverture Les étranges soeurs Wilcox, tome 1 : Les vampires de Londres Editions Gallimard  (Jeunesse) 2009
Addictif

 

Aujourd'hui, je lis...

 

Couverture Les étranges soeurs Wilcox, tome 1 : Les vampires de Londres Editions Gallimard  (Jeunesse) 2009
Très très addictif


Ensuite, je lirai...


  ou   Couverture Les lumineuses Editions  2013 

 Je ne sais pas trop !!!!




Et vous, que lisez-vous ?

Toute la récap, ici, chez Galléane




samedi 17 août 2013

Time riders, tome 01 de Alex Scarrow




Alex Scarrow
Nathan, 2012
445 pages

Résumé : Ne jouez pas avec le temps...
Liam O'Connor aurait dû mourir en mer en 1912.

Maddy Carter aurait dû mourir en avion en 2010.

Sal Vikram aurait dû mourir dans un incendie en 2026.

Mais une mystérieuse agence les a sauvés pour les recruter.

Désormais, ils sont des Time Riders. Leur mission : empêcher que les voyages dans le temps ne changent l'Histoire.







Mon avis




J'ai beaucoup aimé ce roman jeunesse qui traite des voyages dans le temps de façon originale.
En effet, Foster est parti chercher trois jeunes personnes, Liam, Maddy et Sal, à travers le temps ; trois jeunes qui auraient dus mourir. Foster leur donne une chance de rester en vie, mais en menant une vie particulière. Les voilà tous trois gardiens des déformations du temps. Ils sont constamment enfermés dans une boucle temporelle d'où ils surveillent les dérèglements temporels.

Ils sont aidés dans leur mission par une entité à forme humaine, créée de toute pièce, qui a une carte mémoire à la place du cerveau : Bob.

J'ai apprécié la notion de dérèglement du temps ainsi que le fait de créer une brigade pour réparé les malversations. Le travail de Liam, Maddy et Sal n'est pas de tout repos. Preuve en est leur première mission qui les envoie dans l'Allemagne de la Seconde guerre Mondiale. Cependant, je regrette que l'on n'en sache pas plus sur leur formation, sur la façon dont chacun perçoit leur nouvelle vie. J'ai l'impression qu'ils acceptent trop facilement cette situation.

En conclusion : roman sympathique qui laisse entrevoir des suites très prometteuses. L'auteur en est au tome 5.

http://2.bp.blogspot.com/-qbczbkBJll4/UHv_JUPcBaI/AAAAAAAABZo/HGsq3sqikdA/s320/banni%C3%A8re1-challenge-2013.jpg
10/26

https://lh3.googleusercontent.com/-6XqymTZIDHQ/UJVfFscTTsI/AAAAAAAABx0/ggWXrL_5zIk/s900/ABC%2520Imaginaire%25202013%2520bis%2520copie.jpg 
8/26

http://1.bp.blogspot.com/-rxWV7PGPJxA/UJZJc0PRgPI/AAAAAAAAD8M/WyPCuosZMkQ/s320/Challenge+-+IMAGINAIRE.jpg 
19/26

https://lh5.googleusercontent.com/-JcVcoBg6TUA/UH1sbjCNwuI/AAAAAAAADSI/qOTiNCRfzeo/s167/New%2520Pal%25202013.png 
5/26







jeudi 15 août 2013

Trésor de guerre de Philippe Richelle et François Ravard


Couverture Les mystères de la cinquième République, tome 1 : Trésor de guerre



Scenario : Philippe Richelle
Dessins : François Ravard
Couleurs : Claudia Boccato
Les Mystères de la cinquième république, tome 01
Glénat, 2013
56 pages


Résumé : 1959...
Luc Chevalier, un jeune homme de bonne famille, est assassiné dans la rue du Bac par deux individus qui emportent le sac qu'il transportait...
Le commissaire Verne, chargé de l'enquête, découvre rapidement que la victime était un ancien rappelé revenu meurtri de son expérience militaire en Algérie.
L'enquête va pénétrer au cour des réseaux de financement du FLN en métropole.


Un grand merci à Babelio et aux éditions Glénat pour ce partenariat qui m' a permis de découvrir une agréable bande dessinée.


 Mon avis




 J'ai beaucoup aimé les dessins de cette bande dessinée. Les traits sont très agréables, précis, clairs ; les couleurs vives sans ostentation mettent en valeur les personnages et les décors.

L'intrigue policière sur fond de guerre d'Algérie est plutôt prenante. On y perçoit la haine que certains français conçoivent à l'égard des algériens dans ces années de doute ; comment ceux qui reviennent en France ont du mal à s'intégrer ; comment les français ont utilisés la torture sur les soldats algériens comme sur les civils. Tout ceci est dénoncé au travers d'une enquête policière pour meurtre par laquelle l'enquêteur principal est directement touché.

En conclusion : bande dessinée agréable sur un sujet sensible.


 16/170
idée n°21 : quelque chose de vieux, vintage...